Je suis le nouveau visage du zona. Et il n’est pas beau à voir.

Bardeaux : Ils ne sont plus réservés aux personnes âgées !

Comment ai-je inventé ce nouveau slogan accrocheur pour le marketing du zona ? Depuis dimanche matin, je suis atteint d’une version adulte de la varicelle. Connu des médecins sous le nom de herpès zosterle zona est une éruption cutanée douloureuse et vésiculeuse due au virus de la varicelle et du zona.le virus qui cause la varicelle.

La varicelle ? Vous vous souvenez de cette délicieuse maladie causant des démangeaisons et des cicatrices que tous les enfants devaient subir comme un rite de passage ? Je me souviens vaguement des bains à l’avoine, de l’interdiction de jouer dehors, et de ma tante Bonnie qui nous apportait, à moi et à mon cousin Ali, un gâteau de varicelle (glacé blanc avec des points de glaçage rouges) pendant que nous nous battions ensemble.

Quoi qu’il en soit, de nos jours, la plupart des enfants se font vacciner pour ne pas avoir à souffrir de la varicelle. Dans le même ordre d’idées, si tu n’as pas eu la varicelle, si tu n’as pas été complètement vacciné ou si tu es enceinte, tu peux te faire vacciner par moi – au moins jusqu’à ce que ces dégoûtantes cloques guérissent.

Donc, je dois souffrir à l’écart du monde, en quarantaine auto-imposée.pendant que mes médicaments agissent et que mon corps se rétablit lentement. Voici ce que cela signifie :

  • Je ne peux pas aller au bureau. (J’ai la chance d’avoir un emploi flexible qui me permet de travailler à distance.)
  • Je ne peux pas être près de mes enfants – ou de n’importe quel enfant. (Le médecin m’a prévenu que même si un enfant a été vacciné, il vaut mieux ne pas prendre de risques tant que je suis contagieuse.)
  • Je ne peux pas vraiment aller là où il y a d’autres personnes. (J’ai fait une exception pour le vote hier, parce que je prends ça très au sérieux. J’ai gardé une distance respectable avec mes collègues votants..)
  • Je m’en remets totalement à mon mari et à d’autres personnes pour tout faire pour mes enfants – y compris les déposes/ramassages à l’école, les repas, l’habillage, les bains* et toutes ces tâches parentales que j’ai l’habitude de gérer.

*Je ne suis pas sûr que cela se produise réellement, mais j’ai peur de demander.

Actuellement, j’habite près de chez mes parents, qui ont tous deux eu la varicelle dans leur enfance et ont été récemment vaccinés contre le zona. Dieu merci, j’ai cette option. Sinon, je pense que je devrais déménager temporairement dans un Holiday Inn ou autre.

Je dois admettre que c’est plutôt agréable d’être libérée de mon assaut quotidien de responsabilités de mère active. Je peux juste m’asseoir et boire un café, regarder Netflix et vérifier mes emails. Personne n’exige rien de moi.

Je suis parfois distrait par ces maudits bardeaux (ils me font mal et me démangent énormément !) mais sinon, la maison de mes parents est si calme et tranquille. J’ai l’occasion d’assister au style de vie tranquille de mes parents à la retraite, dans toute sa splendeur, dans les moments où ils ont le temps de faire tout ce qu’ils veulent. J’essaie aussi de les aider à résoudre certains problèmes techniques (allô, le wifi ? !) Ils me font de la soupe. C’est bon.

Mais oh mon Dieu, comme ça me manque de faire des câlins et des bisous à mes enfants et à Hubs. Je veux dire, je n’ai jamais eu à passer aussi longtemps sans contact physique avec les gens que j’aime tant. Facetime, c’est génial, mais ce n’est pas pareil.

Et dans une moindre mesure, ça me manque d’être entourée de mes collègues et juste, vous savez, les gens. Je suis une personne sociable par nature, et cette histoire de quarantaine devient vite obsolète.

Alors si vous avez besoin de moi, je serai là, assise comme une vieille personne avec un afghan sur les genoux (et comme une jeune personne avec un ordinateur portable et un iPhone à portée de main), à attendre que le zona ne soit plus contagieux. Les commentaires sont les bienvenus, encouragés et attendus avec impatience !

Leave a Reply

Your email address will not be published.