Vous êtes-vous déjà demandé ce qui est arrivé à la brute de l’école ? A-t-il ou elle grandi et changé de comportement ? Ou est-il ou elle devenu(e) une brute au travail ?

Être victime de harcèlement au travail était le sujet de l’émission d’aujourd’hui “Good Morning America.” L’intimidateur est généralement le patron. Au lieu de vous frapper contre votre box pour votre déjeuner, il vous fait sentir incompétent et sans valeur. En général, l’employé souffre en silence, devenant de plus en plus anxieux et stressé au travail.

Mon mari a travaillé pour un tyran. Il a passé environ un an à travailler dans un cabinet d’architecture, faisant du mieux qu’il pouvait, essayant d’éviter les conflits avec un patron qui ne pouvait pas être satisfait. Cela a fini par le rendre malade. Il détestait se rendre au travail chaque matin et a même commencé à souffrir de dépression à cause de cela. Heureusement, il s’est tiré de là et travaille maintenant pour une grande entreprise sans intimidation.

Bien que ce soit un cas d’intimidation masculine. Dans la plupart des cas, ce sont des femmes qui s’en prennent à d’autres femmes. Selon Abc.com et une enquête de l’institut Workplace Bullying :

Alors que les hommes ont tendance à cibler de la même manière les employés masculins et féminins, les femmes patrons sont susceptibles de diriger leur hostilité vers d’autres femmes dans plus de 70 % des cas.

Vous vous souvenez de Miranda dans “Le Diable s’habille en Prada” ? Je me fiche de la beauté des vêtements dans ce film – le regarder m’a mise mal à l’aise et m’a stressée ! C’est malheureux d’avoir un patron désagréable, surtout quand c’est une femme. On pourrait penser que les femmes au travail se serrent les coudes et se comprennent. Qu’une femme supérieure serait une figure de mentor. Pas un vous-savez-quoi avilissant et assoiffé de pouvoir. Ne vous méprenez pas, je sais que ce monde est plein de… merveilleuses femmes managers. Et j’espère que cette statistique ne les éclipse pas du tout.

Quel est le conseil donné aux personnes victimes d’intimidation au travail ? Arrêtez de l’éviter et faites-y face. Allez voir la direction et informez-la de la situation. Cela demande beaucoup de courage. Et à mon avis, généralement, lorsque quelqu’un se rend compte qu’il ne peut plus supporter l’intimidateur, il est déjà trop tard. L’employé a déjà un pied dehors.

Avez-vous été victime d’intimidation au travail ? Comment avez-vous géré la situation ? Ou bien, avez-vous une super superviseuse ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.