Vous vous êtes déjà demandé ce que cela donnerait si tout le monde au bureau se comportait comme des bambins pendant une journée ? Voici à quoi pourrait ressembler le comportement d'un bambin dans une salle de réunion.

J’ai passé beaucoup de temps avec des enfants en bas âge ces derniers temps. Récemment, j’ai accueilli mon neveu de deux ans pendant quelques jours, et je suis actuellement en voyage avec ma fille chez grand-mère. Plusieurs fois au cours des dernières semaines, j’ai pensé : “J’aimerais pouvoir réagir aux petits défis de la vie en me jetant par terre et en criant au meurtre ou en répétant ce que je veux jusqu’à ce que j’aie anéanti la volonté de résistance de l’autre personne”.

J’ai commencé à imaginer ce que cela donnerait si tout le monde au bureau se comportait comme des bambins pendant une journée. A quoi ressemblerait le comportement des tout-petits dans la salle de réunion ? Et voilà où mon imagination m’a mené…

8:30 a.m.

Vous avez une réunion pour le début de la matinée. Alors que vos collègues commencent à se rassembler, vous restez en retrait, tripotant les bibelots sur les bureaux des autres. Lorsqu’on vous demande si vous comptez y assister, vous criez : “Non ! Je ne veux pas ! Non ! Non ! Nooooooon !” Asseyez-vous par terre et tendez votre tasse de café. “Je veux plus de lait !”

8h40 du matin.

Enfin dans la salle de réunion, faites une ligne d’abeille pour la table du petit déjeuner. Prenez le dernier bagel. Établissez un contact visuel avec le collègue en face de vous et dites, comme si vous lui lanciez un gant, “À moi”. Répétez jusqu’à ce que votre collègue pleure ou essaie de vous arracher le bagel. Fuyez.

9h30 du matin.

Au milieu de la réunion, glissez-vous sous la table et rampez autour des pieds de vos collègues en chantant à tue-tête. Annoncez que vous voulez rentrer chez vous.

10 heures du matin

Un collègue reprend l’une de vos idées et la développe en la rendant bien meilleure que le concept initial. Vous éclatez en sanglots et criez : ” C’est à moi ! C’est à moi ! C’est à moi ! Je l’ai eu en premier !”

11 heures du matin.

Vous recevez un coup de fil vous annonçant que vous n’avez pas décroché le nouveau compte pour lequel vous avez travaillé si dur. Vous éclatez à nouveau en sanglots et criez : “Mais je le veux ! Donne-le moi !”

12 h 30.

Au déjeuner avec vos collègues, vous commandez une pizza. Lorsqu’on vous informe que le Wendy’s ne sert pas de pizza, répétez que vous voulez de la pizza. Lorsque la pizza ne se matérialise pas, effondrez-vous sur le sol en poussant un cri d’angoisse. N’acceptez que des biscuits en remplacement. Après avoir mangé des biscuits, souriez angéliquement à vos compagnons de déjeuner. Vous aviez juste faim. C’est tout.

1:30 p.m.

Après le déjeuner, faites une sieste de trois heures.

16 h 30.

Va à la recherche de plus de cookies. Je n’en trouve pas et je démonte le distributeur de savon dans les toilettes des employés. Refusez d’aider à nettoyer votre bureau.

17 h 30.

C’est l’heure de partir ! Accrochez-vous au mur de votre box et criez : ” Non ! Je ne veux pas rentrer chez moi ! Je veux rester ici ! Je ne veux pas. Je ne veux pas !” Attendez que votre chauffeur soit presque sorti du parking avant de lui courir après avec un regard accusateur, “tu allais me quitter !”.

Qu’est-ce que j’ai oublié, mamans ? Quels sont les comportements des tout-petits que vous aimeriez essayer sur *vos* collègues sans méfiance ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.