OEP31944-L

J’en ai fini avec l’apprentissage de la propreté.

Alors. Fini.

Nous avons commencé toute la routine du “pipi sur le pot” en juillet avec notre fils James, qui venait d’avoir 3 ans. Nous avions les livres, les tableaux d’autocollants, les récompenses, la méthode “tout le temps 30 minutes”, le pot Baby Bjorn, le siège qui s’adapte sur un siège de toilettes normal, les Pull-Ups, la “graduation” vers les sous-vêtements pour grands garçons. Tout ce que vous voulez.

Devinez qui n’a toujours pas appris à utiliser le pot ?

Il a compris le numéro 1 au bout d’un mois ou deux – en grande partie. Il avait encore beaucoup d’accidents. Mais au moins, il a compris le processus : Quand tu dois faire pipi, tu cours jusqu’au pot, tu baisses ton pantalon, tu t’assieds et tu fais pipi.

Mais le numéro 2 ? Oublie ça. Ca n’arrivera pas. Il comprend parfaitement que nous voulons qu’il fasse ses besoins dans le pot. Il refuse tout simplement de le faire. Au lieu de cela, il fait la vieille routine du “Je vais juste rester ici dans le coin, en étant inhabituellement calme, pendant quelques minutes”. Quelques minutes plus tard, il vient nous voir et nous dit “J’ai fait caca”.

J’ai dû faire face à trop de moments dégoûtants dans les sous-vêtements pour pouvoir les compter, j’ai finalement cédé et je suis retourné aux Pull-Ups.

Nous voici donc, huit mois après avoir commencé l’apprentissage de la propreté, avec un garçon qui fait toujours caca (et préfère largement faire pipi) dans sa couche. *INSÉRER UN LONG SOUPIR ICI*

Aujourd’hui, j’ai essayé une nouvelle approche radicale : Pas de pantalon.

(Pour être clair, j’ai essayé cette approche sur lui, pas sur moi.)

Voici ma théorie : La seule et unique fois où James a fait caca dans le pot (oui – il y a eu cette seule occasion légèrement miraculeuse) s’est produite lorsqu’il courait sans pantalon.

Peut-être, juste peut-être, que le fait de ne pas avoir de barrière du tout va déclencher dans son cerveau de 3 ans et demi l’envie de dire “Hey ! Mon pote ! Pourquoi tu ne t’occupes pas déjà de cette histoire de caca et de pipi sur le pot ?”.

Bien sûr, la baby-sitter m’a déjà rapporté qu’il avait fait une énorme flaque sur le parquet ce matin. Suivi d’un temps mort. Jusqu’à présent, pas de pantalon n’est pas bon.

Je suis à la fin de ma corde. Ce garçon a déjà besoin d’être entraîné au pot.

Y a-t-il un pensionnat où je peux l’envoyer jusqu’à ce qu’il atteigne cette étape ? !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *