Les femmes se comportent mal

Le nom de l’auteur n’est pas divulgué afin de la protéger des collègues qui se comportent mal.

J’ai l’impression de vivre un concours de popularité au travail.

Ces derniers mois, si vous avez suivi mes recherches sur Google, vous êtes peut-être tombé sur des sujets tels que “gérer un collègue toxique”, “les femmes qui se comportent mal au travail” ou “que faire quand votre collègue cesse d’être votre ami”.

Cette merde m’a pris la tête et j’en ai marre de trop l’analyser. Je veux juste passer à autre chose. Avant de le faire, laissez-moi partager avec vous quelques idées rapides sur le sujet.

Je travaille dans ce qui devrait être un environnement professionnel, mais malheureusement je suis maintenant dans un environnement d’équipe de toutes les femmes qui prospèrent sur la construction d’eux-mêmes en coupant les autres. Le pire, c’est que j’étais extrêmement proche d’une de ces femmes avant de rejoindre cette équipe.

La façon dont les femmes en question gèrent cela est brillante. C’est si subtil qu’elles peuvent faire croire aux autres I Je suis la folle qui trouve la situation difficile à gérer. Un bon exemple de la façon dont je sais que je ne suis pas folle est d’entendre deux femmes parler de moi alors qu’elles ne savaient pas que j’étais là ou de me retourner pour voir un collègue envoyer un message à un autre en se moquant de moi. Sérieusement, dans un environnement professionnel, cela se produit. Une poignée des pires contrevenants ont des enfants adultes !

La seule chose à laquelle je peux penser est que je dois être une menace. Peut-être est-ce parce que je suis leur égal plutôt que leur subordonné ? Peut-être que je suis meilleur qu’eux dans mon travail et qu’ils le savent ? Ces hypothèses me font paraître plutôt prétentieux, mais ce n’est pas du tout ce que je veux dire. Je sais que je suis bon dans ce que je fais et j’ai peut-être atteint un stade de ma carrière où cela constitue désormais une menace pour les autres.

Pour aggraver encore la situation, rejeter la faute sur les femmes au travail ne fait que rendre les autres femmes furieuses. Pour de bonnes raisons, cependant, comme me l’a fait remarquer une collègue mère au travail, les hommes peuvent souvent se comporter mal et être considérés comme “agressifs” dans leur parcours professionnel et c’est une bonne chose !

Les préjugés sexistes sur ces sujets sont encore bien réels. Un de mes amis universitaires fait souvent remarquer que les femmes doivent se rabaisser les unes les autres pour avancer car notre société est encore très patriarcale. Je pense que, même si mon problème actuel concerne les autres femmes, il est important de noter que les hommes sont également coupables de cela et qu’ils en sont souvent félicités. C’est très similaire à un type qui couche à droite et à gauche et qui est applaudi pour son comportement alors que la femme est qualifiée de pute.

Bienvenue dans le monde du travail, où les femmes n’ont toujours pas la vie facile.

Comment faire face

Cette situation m’a fait éprouver du ressentiment envers mon travail, que j’aimais auparavant, et ça craint. C’est ça craint vraiment. Je dois donc trouver un moyen d’y faire face. Voici certaines choses que j’ai apprises en cours de route :

  1. Toujours mettre votre meilleur pied en avant : La façon dont vous répondez à la négativité se reflétera finalement sur vous, surtout si les autres sont dans le même bateau.
  2. Ne jouez pas le jeu : Résistez à l’envie de faire des commérages à ce sujet avec d’autres collègues de la même entreprise !
  3. C’est leur propre insécurité, même si cela vous fait vous sentir en insécurité : Vous pouvez prendre celui-là à la banque. Ça parle de leur caractère, pas du vôtre.
  4. Nous voulons tous être acceptés : Cela fait partie de notre mode de fonctionnement, alors lorsque vous avez l’impression d’être le seul à être exclu, il est naturel de vous énerver. Reconnaissez vos sentiments et passez à autre chose.
  5. Se sentir exclu n’est jamais amusant : J’ai commencé à demander à d’anciens collègues de me rejoindre pour déjeuner afin de me rendre compte de ce que c’est que de travailler avec des gens qui ne se comportent pas comme ça.
  6. Ils vous considèrent comme un concurrent : J’ai brièvement pensé qu’en échouant à certains devoirs, ils m’apprécieraient davantage. C’est insensé, ne le fais pas… fais de ton mieux tout en étant respectueux, mais ne sacrifie pas ton travail pour autant !

Je sais que je ne suis pas la seule à faire face à cette situation. Comment avez-vous fait face à une situation similaire ?

Vous aimez cet article ? Épinglez-le pour plus tard :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *