“Vous avez de grands projets ce week-end ?” “Vous avez passé un bon week-end ?”

Ces questions sont assez innocentes. Juste des banalités de bureau. TGIF, travailler pour le week-end, “Quelqu’un a un cas de lundi”, et tout ce jazz.

Mais quand les gens me demandent, est-ce qu’ils vraiment veulent entendre mes “grands projets” ? Est-ce qu’ils vraiment un résumé rapide et percutant de mon week-end actuel ?

Eh bien, pour ceux qui le pensent, mon week-end typique se déroule un peu comme ceci. C’est un récit boiteux, ennuyeux, mais honnête que seule une maman (ou un papa) qui travaille peut vraiment apprécier.

Vendredi soir
Si fatigué. J’arrive à peine à rentrer à la maison à l’heure de pointe. Jay va chercher Cassie chez la baby-sitter (c’est sa journée habituelle au bureau). Il est épuisé. Je suis crevée. Cassie est prête à partir, whoo ! Commandons une pizza. Nous serons en bonne santé la semaine prochaine.

Qu’est-ce qu’on devrait faire pour s’amuser ? Regarder Cassie ramper et se hisser dans le salon. Uh-oh, le tapis est couvert de poils de chien. Je vais passer l’aspirateur demain. Ajoute ça à ma liste de choses à faire. Nourrir Cassie pendant que nous attendons M. Pizza Man, que tout le monde aime (même le chien n’aboie pas quand il sonne la cloche). Est-ce qu’il reste une cuillère propre pour bébé dans le tiroir ? Toute la vaisselle est sale. Doit … nettoyer … la cuisine.

Après que M. Pizza Man soit venu et reparti, ainsi que la pizza, il est temps d’emmener Cassie au “MamaSpa” (très exclusif – chouchoutage personnel et excellent service). Tout est prêt ! Histoires à dormir debout et bonne nuit. Jay et moi remercions les Seigneurs de Kobol qu’elle s’endorme sans un bruit. Nous avons une chance inouïe.

Et maintenant ? Ouvrez cette bouteille de cabernet. Regarder Netflix, ou voir ce qu’il y a sur le câble de base ? Nous déplorons toujours la disparition du Vendredi de la science (une fête totale du geek : deux heures et demie et demie. Stargate suivie par Battlestar Galactica). Peut-être que je vais juste lire un livre jusqu’à ce que je m’évanouisse dans mon lit.

Le vendredi soir est la partie la plus amusante de mon week-end.

Samedi
Réveil, en espérant rembourser un peu le déficit de sommeil de la semaine. Cassie veut se lever à 7 heures, bien sûr. Qu’est-ce qu’il y a samedi ? Donc nous mangeons des céréales, regardons les nouvelles, jouons. J’essaie de nettoyer la cuisine et d’enlever le désordre tout en la gardant heureuse. Papa m’aide, mais il a passé beaucoup de temps avec Cassie toute la semaine, alors il est prêt à faire une pause.

Sa sieste matinale arrive et repart si vite que j’ai à peine le temps de prendre une douche et de consulter mes e-mails. Et maintenant ? Je sais ! Allons voir grand-mère et grand-père !

En 15 minutes à peine, nous arrivons au pays de Grand-mère et sommes accueillis en fanfare. Cassie a droit à une bonne dose de baisers et à une attention toute particulière, tandis que Maman peut se reposer un peu – et faire quelques courses si elle a de la chance.

Mais contrairement à moi, mes parents ont des projets pour la soirée. Alors on dit “au revoir” et on rentre à la maison chez papa. Qu’est-ce qu’on mange ? Pas une autre pizza. Pourquoi pas du Trader Joe’s ? Miam. Cassie préfère les nouilles au poulet en bouillie et du fromage.

La nuit ne fait que commencer ! On pourrait faire au moins deux, peut-être trois charges de linge. C’est bon. Pas assez d’énergie pour faire les courses ou le ménage. Cela devra attendre demain. Une fois Cassie endormie, maman et papa ont droit à quelques heures de repos jusqu’à ce que nous soyons prêts à nous endormir, nous aussi. Samedi soir, c’est bon. On devrait vraiment sortir ensemble un jour.

Dimanche
Bonjour, Cincinnati ! Cassie décide de se réveiller tôt. 6h14, les gens. Jay, s’il te plaît, s’il te plaît, s’il te plaît, lève-toi avec elle. Je ne peux pas le faire. Donc il le fait, et je “fais la grasse matinée” (jusqu’à, genre, 8h). J’aime mon mari.

Au moment où je me réveille, il y a un pot de café infusé (à moitié vide) et un bébé impatient d’y aller. Je fais des gaufres, et Cassie s’entraîne à se tenir debout dans le Pack’n Play. Jay rattrape ses e-mails.

Après le petit-déjeuner, je fais de grands projets. Je vais faire nos impôts. Nettoyer la maison de fond en comble. Acheter l’équivalent d’une semaine de provisions (après avoir découpé et trié les coupons, bien sûr). Plier et ranger tout le linge propre. Emmener Cassie faire une promenade en poussette et aller sur les balançoires du parc. Payer toutes nos factures. Rappeler tout le monde et avoir des conversations sérieuses avec eux.

En fait, le dimanche devient ce jour magique où je peux (théoriquement) m’occuper de tout ce qui s’est accumulé la semaine dernière pendant que je travaillais, que j’étais mère et que je faisais la cuisine jusqu’à l’épuisement total.

Et toujours ont le temps et l’énergie de regarder Battlestar à 22 heures (Dimanche de la science-fiction ? Ça ne sonne pas pareil). Ah oui, et je rattraperai mes courriels au travail pour ne pas être complètement débordée lundi matin. Pendant ce temps, je vais jouer avec Cassie, lui faire la lecture, la nourrir, la changer, créer des liens, etc.

Quoi en fait il se trouve que Cassie prend la place de numéro 1. Je joue avec elle et je m’occupe d’elle presque toute la journée. Entre les deux, je fais quelques petites choses. Peut-être aller à Kroger (avec un coupon ou deux si je m’en sors vraiment bien). Passer l’aspirateur dans les pires pièces. Les impôts ? Ha ! Des conversations significatives ? Pas du tout.

Je vais peut-être m’effondrer pour une sieste culpabilisante, mais tout à fait valable, pendant que Cassie roupille en fin d’après-midi. Ce n’était pas sur ma liste de choses à faire, mais ça fait du bien.

Quand Battlestar se termine à 23 heures, et qu’il est temps pour nous d’aller au lit, je suis crevée. La salle de bain n’est pas propre, et l’anxiété de la semaine de travail à venir me guette. En m’endormant, je me dis : “J’ai hâte que quelqu’un me demande comment s’est passé mon week-end…”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *