J’étais au bureau un peu plus tôt que d’habitude l’autre matin quand j’ai surpris une conversation inquiétante. C’était un peu comme ça :

Un collègue masculin a demandé à des collègues féminins à propos d’une réunion de la veille : “Comment ça s’est passé hier soir ?”.

“Ugh, horrible !” s’est exclamé une collègue de travail.

“Ouais, c’était mauvais”, a remarqué l’autre.

“Vous ne pouvez pas vous entendre entre filles ?” a demandé un collègue masculin.

A l’intérieur, j’ai gémi. Je n’arrivais pas à croire qu’il puisse dire une telle chose. Malheureusement, j’en suis venue à attendre cela de certains hommes, même si ce n’est pas bien. Cependant, je pensais que ce type serait mieux informé. Mais les choses étaient sur le point d’empirer.

“Tu ne sais même pas”, a dit l’autre collègue féminine. “Elle portait un chemisier coupé à l’ICI et son soutien-gorge était visible et elle avait l’air d’avoir 12 ans.”

“Ouais,” dit l’autre femme. “Et elle ne l’est DEFINITIVEMENT pas. Elle est beaucoup plus vieille que nous.”

“Vous les filles”, soupire le collègue masculin. “Si méchantes.”

Là, je bouillais. A la fois parce que les femmes s’abaissaient à insulter quelqu’un sur un plan aussi frivole et physique (en fait, elles agissaient comme des catty) et parce que l’homme commentait cela d’une manière aussi dégradante.

Pourquoi les femmes se font-elles cela entre elles ? Avez-vous déjà vu des hommes parler à un autre homme par-dessus le mur d’un bureau à propos de la tenue d’un autre homme ?

“Tu as vu le pantalon de Ted aujourd’hui ?”
“Positivement épouvantable. J’aimerais qu’il réalise qu’on n’est pas en 1985. Les Zubas ont appelé, ils veulent récupérer leur pantalon.”
“Et ces cheveux ! Est-ce qu’il les a au moins brossés ?”
“Et il doit VRAIMENT faire quelque chose pour ces racines.”

Et auriez-vous déjà entendu une femme dire que les hommes sont “pleins de testostérone” et “ont besoin de se défouler sur le terrain de football” – devant d’autres hommes ?

Peut-être que vous le faites. Pas moi. Et quand quelque chose comme ça arrive, ça m’énerve. J’aimerais que nous, les femmes, “puissions tous nous entendre”, comme l’a dit le collègue masculin. Et j’aimerais que les hommes, en particulier les cadres supérieurs qui donnent l’exemple, ne se fient pas à de tels stéréotypes, qu’ils plaisantent ou non. Obtenir l’égalité des salaires, des promotions et des avantages dans le monde du travail est déjà assez difficile. C’est encore plus difficile lorsque les gens se comportent de la sorte.

Leave a Reply

Your email address will not be published.