J’ai eu du mal à déposer O à la crèche ces derniers temps. Je pensais que c’était parce qu’il est à un âge “amusant” maintenant – il marche, il signe, il commence à parler. Je n’ai plus à me préoccuper des biberons, de l’allaitement, des aliments solides, des horaires de sommeil, etc.

Mais il y a quelques week-ends, ça m’a vraiment frappé. Au lieu de le regarder jouer ou de l’aider à jouer, nous jouons ensemble ces jours-ci. Et quelque part entre les bruits d’animaux, la danse et l’empilement de blocs, j’ai réalisé que je m’amusais vraiment. Je n’essayais pas d’enseigner quoi que ce soit à O, et je ne pensais pas aux tâches ménagères ou aux projets de travail. Nous vivions simplement l’instant présent, comme seuls les enfants peuvent le faire.

J’essaie de vivre “dans le moment présent” autant que possible ces jours-ci. C’est peut-être la saison, je ne sais pas. Mais je sais que j’ai lu de nombreux articles et billets de blog, que j’ai entendu des avertissements de la part d’autres personnes et que j’ai regardé des émissions de télévision sur les sujets suivants it. C’est étant le simple fait que “les enfants grandissent trop vite”.

Je ne peux pas empêcher le temps d’avancer, mais je peux empêcher la “future Tela” de dire “J’aurais voulu faire ceci, j’aurais voulu faire cela.” J’entends trop d’autres personnes “souhaiter”. Je vais m’efforcer de ne pas me laisser devenir l’une d’entre elles.

Et peut-être que je reviendrai relire ce billet de temps en temps pour me rappeler de lâcher prise, de m’amuser et de vivre le moment présent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *