Quand il s’agit de la semaine de travail, je suis une diseuse de bonne aventure. Et je suis assez précis, aussi. En fonction de la quantité de conneries que j’ai pu faire pendant le week-end, je sais comment le reste de la semaine va se passer.

Voici comment je peux dire, par exemple, que cette semaine sera plutôt décente :

  • Jay a récupéré nos repas pré-commandés Dinners Ready vendredi après-midi, ce qui devrait nous permettre de tenir toute la semaine ou plus.
  • J’ai fait une sérieuse course à l’épicerie le samedi après-midi.
  • J’ai nettoyé le premier étage (où nous passons la plupart de notre temps, et qui est donc le plus sale/désordonné).
  • J’ai lavé, plié et rangé le linge avant dimanche matin.
  • Je me suis débarrassé de toutes nos factures, de toute la paperasse et de toutes les choses qui s’entassent sur mon bureau.

Sérieusement, si je ne faisais pas tout ça avant le début de la semaine de travail, je serais complètement foutue. Je n’ai jamais le temps ou l’énergie de faire la lessive, les factures, les courses, etc. après une journée de travail. Après une journée de travail, je n’ai jamais le temps ni l’énergie de faire la lessive, les factures, les courses, etc.

Et je me souviens du temps où les week-ends étaient consacrés à la grasse matinée et aux sorties. Soupir…

Leave a Reply

Your email address will not be published.